La Street Workout Routine : qu’est-ce qui fonctionne vraiment dans la durée ?

Street Workout Routine | Workout-Calisthenics

Pour progresser rapidement en street workout ou calisthenics et ainsi obtenir les meilleurs résultats dans les plus brefs délais, il faut instaurer une Street Workout Routine adéquate.

En parallèle du fait d’opter pour du matériel nécessaire pour y parvenir, il est essentiel d’adopter un bon programme mais pas que.

L’idéal est donc de véritablement instaurer une certaine routine régulière dans la pratique du pratiquant. En procédant de la sorte, il peut espérer développer un certain niveau de tressage musculaire en peu de temps et maîtriser un certain nombre de figures.

Petit rappel sur ce qu’est le street workout

Street Workout Routine - Exercice

Avant d’adopter telle ou telle street workout routine débutant, par exemple, il est important de savoir ce que c’est réellement au préalable. Également appelé callisthénie, ou calisthenics teme anglais francisé, il représente n’importe quel entraînement n’impliquant pas de poids libre.

En somme, il s’agit de ce fait d’une méthode de musculation utilisant uniquement le poids du corps. Pour cela, le mieux est de recourir à des équipements tels que barres de traction, et réaliser des mouvements d’exercice artistiques, explosifs et même de freestyles.

Le street workout peut d’ailleurs être défini comme une discipline physique combinant la musculation traditionnelle avec la gymnastique suédoise. Le terme callisthénie vient de deux mots grecs, dont « kalos », qui veut dire beauté, et « stenos », qui signifie force.

Pour la petite histoire, ce genre de loisir sportif a été popularisé au début du XIXe siècle. Il a pu voir le jour grâce aux travaux d’Adolf Spiess et de Friedrich Ludwig Jahn. Ces deux personnes ont eu pour but de faire connaître davantage les exercices liés à la discipline.

Pour faire simple, le street workout ne date donc pas d’hier. Au fil du temps, il a même été employé dans la préparation des armées aux différentes batailles.

Bien que le bodybuilding ait pris sa notoriété depuis les années 50, il a su renaître de ses cendres récemment. Notamment grâce au retour de certaines disciplines comme le crossfit, et la technologie.

1-     Street workout : une toute nouvelle dimension

Depuis l’avènement des différents réseaux sociaux, le street workout ou Clisthenics, a pris une toute nouvelle dimension. Et apparemment, il ne devrait plus s’arrêter. Il est d’ailleurs bon à savoir que les personnes qui le pratiquent ne cessent en ce moment de se pluraliser, et ce, à travers le monde entier.

Des teams workout et calisthenics se créent donc un peu partout. Il y a aussi des groupes d’entraînements, et même des compétitions. En somme, la discipline bénéficie désormais de tout un univers propre à elle.

À noter que ce retour en force du calisthenics vient en grande partie de sa popularité et de sa croissance dans la ville de New York.

Parmi les figures qui y ont vu le jour et qui ne manquent pas d’épater plus d’un, il y a entre autres Calisthenics Kingz, Bar-Barians, Barmasters Xtreme, Barstarzz et bar brothers.

2-     Quels sont les exercices « stars » dans une street workout routine idéale ?

Exercice Street Workout - Traction avec élastique

La street workout routine idéale inclue pas mal d’exercices pour les fondamentaux.

Parmi les mouvements de base, on compte ainsi les tractions, les pompes, les squats, les dips, les crunchs, les fentes, les toes to bar, les situps, les différents sauts et tout le reste.

Néanmoins, chaque pratiquant a l’occasion de créer ses propres exercices et figures. Une fois sur les barres, il n’y a de ce fait aucune limite.

Aussi, les plus avancés peuvent se tourner vers des exercices plus difficiles à réaliser, comme l’Human Flag ou drapeau, le muscle up, le dragon flag, l’l-sit, le front et back lever, les pompes en équilibre ou handstand push ups et l’équilibre ou handstand.

3-     Quels sont les équipements indispensables pour s’entraîner ?

L’avantage d’une bonne street workout routine, c’est que sa pratique ne nécessite pas l’achat d’équipements trop coûteux, comme ceux de musculation. De plus, on peut désormais trouver pas mal de parcs de calisthenics un peu partout.

Néanmoins, à défaut de ces derniers, il suffit de peu d’investissement pour mettre en place un parc privé chez soi. L’essentiel est juste de disposer pour ce faire d’assez d’espace dans son jardin par exemple, et d’une barre de traction pour commencer le travail du haut du corps.

Toutefois, si les moyens le permettent, on peut également s’offrir des anneaux de gym, une corde à sauter, des élastiques de musculation , grâce auxquelles on peut améliorer la résistance ou comprendre certains mouvements.

4-     Quelle est alors la routine d’entraînement à adopter pour progresser en street workout ?

L’essentiel avant d’adopter une routine de street workout femme ou homme donnée, c’est de réaliser un échauffement dynamique en amont de chaque exercice. Cela permet de chauffer les muscles bien sûr, mais aussi d’éviter tout risque de blessure.

Après chaque entraînement, il est également fortement conseillé de toujours faire un peu d’étirement. Ces derniers peuvent également être fait à un autre moment de la journée comme par exemple avant le coucher, après le réveil du matin ou encore les deux !

Street Workout Routine idéale

Comme routine débutant, on peut ainsi faire entre autres 20 squats au poids de corps ou air squats, 20 fentes marchées, ce qui fait 10 par jambes, 10 pompes ou pompes sur genoux, 30 jumping jacks et 30 secondes de gainage. Répéter 3 à 5 fois au total durant 4 à 5 fois par semaine.

Il est possible de compléter avec d’autres exercices et obtenir à la fois une routine de street workout full body, une routine de street workout dos et une routine de street workout abs qui soient convenable. Exemple : 50 jumping jacks, 20 fentes marchées, dont 10 de chaque côté, 20 situps ou crunchs et 20 burpees.

Tout comme la street workout routine précédente précédente, les divers exercices complémentaires de celle-ci sont aussi à répéter entre 3 et 5 fois, 4 à 5 fois par semaine.

À part ces deux routines d’entraînement complémentaires, on peut aussi se tourner vers un programme varié pour le même rythme. Soit ces 3 exercices adaptés : 10 pompes, 30 squats au poids de corps et 20 abdos et 10 tractions.

Il est bon de souligner que ces 3 routines d’entraînement prennent la forme d’un circuit training. Avant de passer à un autre, l’idéal est donc de compléter chaque exercice complètement. Dites-nous quel est votre routine calisthenics ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *